6 erreurs à éviter pour construire une extension de maison

Construire une extension de maison peut s’avérer bénéfique en fonction du projet. Une famille qui s’agrandit, un besoin de se donner plus d’air ou de s’adapter aux exigences écologiques… Pour une raison ou pour une autre, vous souhaitez une extension de véranda, un ajout de pièces comme une pièce dédiée pour une piscine couverte, un agrandissement en hauteur. Mais, par précipitation ou par manque d’informations, certaines erreurs sont le plus souvent commises au point de mettre à mal ce projet. Ce guide vous présente 6 erreurs à éviter pour construire une extension de maison.

Extension maison
Une extension de maison aménagée comme salle à manger

1. Faire un mauvais choix sur la solution d’agrandissement de maison

L’agrandissement d’une maison doit partir d’une nécessité, d’un besoin ponctuel, à moyen ou à long terme. Avant de se lancer dans la construction d’une extension de maison, il y a un certain nombre de questions auxquelles vous devez répondre. D’abord quel est votre objectif avec cette extension ? Quelle est la capacité d’agrandissement ? Combien de pièces souhaitez-vous ajouter ? En termes de priorités, quelles sont-elles ? Quel type d’extension souhaitez-vous ? Une extension type véranda, des travaux de surélévation ou un agrandissement avec un garage ? Agrandir son espace extérieur avec une terrasse, un jardin et un chauffage extérieur ? Ou peut-être simplement construire une piscine couverte ?

Une fois que vous avez répondu avec précision à ces attentes, il est dès lors question de vous tourner vers un technicien (vérandaliste, maçon, architecte). Ce dernier est le seul à même de vous orienter sur la meilleure solution, celle qui convient le mieux à vos besoins.

2. Bafouer les démarches légales pour l’extension de maison

Commençons par rappeler quelles sont les démarches légales à respecter dans le cas de l’extension d’une maison :

  • Déclaration préalable de travaux : pour des extensions en L, des agrandissements en bois (5 à 40 m² de surface habitable).
  • Demander un permis de conduire : pour des extensions en briques, en bois, en moellons (supérieure à 40 m² de la surface habitable).
  • Obligation de prendre attache avec un architecte (pour des surfaces supérieures à 170 m² SHON).
  • Remplir une déclaration d’achèvement de travaux (DAACT) : lorsque les travaux d’extensions sont achevés.
  • Requérir une attestation de non-contestation

En effet, le non-respect de ces démarches entraîne de lourdes conséquences qui peuvent aller jusqu’à l’arrêt immédiat des travaux ou à une démolition pour non-conformité. Car, le domaine de la construction et du bâtiment est soumis à un contrôle assez strict. Aussi, le fait de négliger certaines démarches peut conduire à un désagrément et à des pertes énormes. Alors, vous devez vous assurer de respecter toutes les démarches administratives et de vous rapprocher des professionnels pour prendre connaissance de la procédure à suivre.

3. Apporter une mauvaise harmonisation de l’extension et de l’existant

De nombreux propriétaires commettent cette erreur, celle de penser l’extension comme une partie extérieure à la maison déjà existante. En effet, cette partie n’est pas une autre maison, mais elle fait partie de la bâtisse, car c’est simplement un agrandissement du logement. Par conséquent, ces travaux doivent être en harmonie avec le bâtiment qui existe déjà, car c’est une partie à part entière de la maison. D’ailleurs, dans de nombreux cas, les travaux d’extension amènent à réorganiser la structure de la maison de façon générale.

C’est aussi un double enjeu esthétique et fonctionnel du bâtiment. L’extension d’une maison doit amener à une harmonisation de la façade pour garder une certaine apparence visuelle agréable. Les murs de l’espace agrandi doivent être crépis, peints à la mesure de l’existant ou de façon conforme. Avec des murs en pierres de taille, une extension bois pour conserver cette chaleur et cette apparence. Quoi qu’il en soit, pensez à vous rapprocher des architectes spécialistes des extensions de maison, ils sauront vous conseiller sur les meilleures pratiques.

N’hésitez pas à visiter quelques sites web pour avoir quelques inspirations d’extensions de maison.

4. Minorer le coût des travaux d’extension de maison

Il faut savoir que les travaux d’extension de maison ont un coût, et ce n’est pas toujours à la portée de tout le monde, c’est pourquoi il nécessaire de connaître et avoir une maîtrise sur le prix d’une extension de maison. Pour ce type de travaux, agrandir sa surface habitable, créer plus d’espace dans votre maison, il faut prévoir un budget. Et la meilleure façon d’avoir un budget raisonnable est de se rapprocher d’un professionnel, qui vous fera un devis et vous guidera sur comment le réduire à sa valeur minimale. Les artisans spécialisés disposent d’une expertise avérée pour définir les extensions à faire en fonction de votre budget.

Vous devez donc terminer avec l’élaboration de votre budget avant de lancer les travaux, ça vous évite de sous-estimer les dépenses liées à ses travaux.

5. Mal choisir ses matériaux pour l’extension de maison

L’une des erreurs à éviter lors de vos travaux de construction c’est de faire un mauvais choix des matériaux nécessaires pour la réalisation de ces tâches. Que ce soit pour isoler et agrandir votre espace, réaliser des extensions en L, ou aménager vos combles ou votre sous-sol, il vous faut définir les matériaux appropriés. Le matériau conseillé est écologique et de parfaite qualité, pour vous éviter des dépenses superflues plus tard.

Toutefois, la RT 2020 s’impose à vous pour tout agrandissement de plus de 30% de la surface existante. Il vous faudra donc respecter scrupuleusement les critères de cette réglementation thermique. Il s’agit en effet de s’arrimer à certaines exigences environnementales. Le principe c’est de choisir des matériaux qui produisent et consomment moins d’énergie et sont soucieux de la planète.

6. Négliger les installations de l’extension

Ne négligez pas les installations dans l’extension de maison ! Peu importe le type d’extension que vous construisez, vous devrez installer un système de chauffage. Soit vous optez pour la solution de facilité en installant des radiateurs électriques économiques$, soit vous prolonger votre circuit de votre chauffage central.

Plus le droit à l’erreur pour votre extension de maison !

Après avoir pris connaissance de ce que vous devez à tout prix éviter de faire lors de vos travaux d’extension de maison, il ne vous reste plus qu’à vous tourner vers des spécialistes. Ces artisans experts ou architectes sont les plus expérimentés pour vous conseiller.